À PROPOS...

Vagabonde dans l’âme et voyageuse parfois par obligation, j’ai eu envie d’écrire il y a déjà longtemps ; le premier prétexte venu m’a intéressé et c’est pour cela que vous avez longtemps trouvé des recettes de cuisine ici ; un peu d’ici, un peu d’ailleurs selon l’humeur du moment et l’air du temps ;

Abonnez-vous
Rechercher une recette ou un billet
Catégories

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Le jimboura de l’Entre-Deux-Mers

Soupes
16 mai 2016 / By / 2 Comments

Je sais que je ne suis plus de saison, car cette recette traditionnelle se cuisine après la préparation des cochonnailles ; en fin d’hiver donc ;

mais bon, ma vie étant ce qu’elle est à cheval entre l’Entre-Deux-Mers et l’Océan Indien je l’ai cuisiné hier soir pour la grande joie des petits et des grands ; je ne suis plus guère habituée à ce temps de gueux, je l’avoue ; ah, mais les saints de glace sont passés et la météo devrait nous enchanter ces jours prochains….

normalement vous devez utiliser l’eau de cuisson du boudin, car comme chacun le sait, rien ne se perd et tout se transforme ; mais bon, un petit bouillon kub dans de l’eau fera parfaitement l’affaire ;

Vous avez besoin

3 litres de bouillon de cuisson de boudin ou bien 3 litres d’eau

1 chou vert

Sel et poivre du moulin

3 gousses d’ail

3 boudins de très bonne origine

2 oignons

3 navets

4 pommes de terre

4 carottes

1 bouquet de persil plat

Amenez le bouillon ou bien l’eau à ébullition ; lavez et émincez tous les légumes ; incorporez les boudins à l’eau frémissante puis un petit moment après rajoutez les légumes ; ah zut, vous devez percer les morceaux de boudin et retirer la peau…. baissez le feu pour qu’il y ait juste un léger frémissement ;

vous pouvez, si vous le souhaiter, faire revenir les légumes dans un soupçon de graisse d’oie ou de canard ; j’ai estimé ici que le jimboura se suffisait à lui même ;

la pièce va devenir odorante, un merveilleux fumet… et environ deux heures plus tard votre jimboura sera prête à déguster ; voyez les « yeux » de la soupe, alliance parfaite entre les légumes moelleux et le bouillon onctueux !

recette jimboura

du persil plat légèrement ciselé et une excellente soirée en perspective avec un plat simple  et savoureux dégoté sur un vieux grimoire !

J’aime bien ça !

 

et sur Facebook...

Vous aimerez aussi

soupe haricots & chorizo
Soupe facile aux haricots blancs et chorizo
20 février 2017
Comme une envie de soupe au crevettes…
14 juillet 2016
Potage d’épluchures de brocoli & asperges
30 mai 2016

2 Comments

  1. Bige dit :

    Alors, si je comprends bien, c’est 1 velouté de boudin aux légumes ? Ce doit être bougrement parfumé ?! J’imagine bien… Je mets cette recette dans un coin de ma tête et viendrai la chercher la saison prochaine, le boudin n’ayant plus cours avec les températures annoncées 🙂

    • dumè B dit :

      tu comprends bien ma Bige ! 🙂
      températures annoncées….. températures annoncées !!!
      froid polaire tu veux dire ! 😉
      mais tu m’en diras des nouvelles ;

Participez à la conversation !

%d blogueurs aiment cette page :