Le thieboudienne sénégalais (riz au poisson) 4


Chaque jour sans école correspondait pour elle à un jour de liberté ineffable ; cette sorte de liberté dont on ne connait le prix que lorsqu’elle a disparu… mais à son âge, tout est bon à prendre, à explorer et à savourer ; 
je la regardai descendre, les cheveux blondissants par les effets conjugués de la mer et du sel ; les téléphones avaient sonné et le rendez-vous était pris ; 
allure décidée, sourire aux lèvres et grande planche de surf sur l’épaule elle partait rejoindre sa bande de copains ; 
DSCF8858
 
la journée leur appartenait avec sa myriade de plaisirs volés, un déjeuner sur le sable tous autour du fameux plat sénégalais, le thiep ; d’autres l’appellent le thieboudienne, mais c’est toujours la même chose : du riz, du poisson liés avec une sauce à base de bouillon cubes Maggi et de concentré de tomates, les deux principaux ingrédients de la cuisine sénégalaise ; 
assis, autour d’une grande bassine en inox, les enfants avaient été invités par les Sénégalais qui s’occupaient de la petite buvette de la plage ; d’une main experte, ils faisaient une boulette mêlant riz et poisson et engouffraient tout çà avec un appétit vorace… tellement mieux que d’emporter un picnic de la maison ! 
Vous avez besoin

3 tilapias ou bien famille des sarr ou des pagres ou bien des dorades portions

1 bouquet de persil plat3

4 feuilles de laurier

1 cuillère à soupe de thym

1 bouquet de petits oignons verts

4 oignons jaunes

5 bouillons cubes Maggi ou Jumbo

6 cuillères à soupe de concentré de tomates

2 ou 3 tomates fraîches

1 cup d’huile de friture

sel & poivre du moulin

1 kgde brisures de riz

1 livre de carottes

2 aubergines

1 livre de gombos

les poissons & le chat

 

commencez par nettoyer et vider parfaitement les poissons ;
mettez l’huile à chauffer dans un grand récipient, afin de faire frire le poisson puis préparez le hachis en mixant persil, oignons verts et le thym ;
à l’aide d’un couteau pointu, incisez les poissons et glissez dans les fentes réalisées la moitié de la marinade ; lorsque l’huile est bien chaude, faites rapidement frire les poissons ;
vous pourriez également le faire griller pendant 10 mn au four très chaud ;
j’ai réduit la quantité de riz habituellement utilisé ; dans un fait-tout mettez 4litres  d’eau et attendre l’ ébullition ;
lavez le riz et le mettre à la vapeur pendant 20 à 30 minutes ; gardez au chaud ;
dans une grande cocotte, faites chauffer un peu d’huile et faites revenir les oignons finement émincés puis ajoutez le concentré de tomates et les tomates coupées en quartier ;
ajoutez 1,5l  d’eau, les carottes et les aubergines coupées en tronçons ; rajoutez le reste du hachis en même temps que les okras et ensuite les poissons ; laissez mijoter environ 15 mn afin que les saveurs se mélangent ;
retirez les poissons du récipient et levez les filets pour que la dégustation soit plus pratique ;
retirez les légumes de la casserole et gardez au chaud ;
mélangez dans la cocotte, les brisures de riz précuit à la sauce ; baissez le feu et laissez réduire… selon votre goût le riz sera cuit au bout de 20-25 mn ; salez & poivrez à votre convenance ;
voilà, c’est prêt ! versez le riz dans un grand récipient en inox, les morceaux de poisson au milieu et les légumes ainsi que la sauce restante tout autour ;
dégustez en formant une boulette de riz avec la main droite (toujours la main droite !) et aidez-vous de pain pour manger le poisson et les légumes ;

 

 


Laisser un commentaire

4 commentaires sur “Le thieboudienne sénégalais (riz au poisson)

  • Patricia Lux-Martel via Facebook

    Coucou Dumè, c’est pas tout à fait ça… Thieb (ou tiep), ça veut dire « riz ». Après, tu as le thieboudienne (riz au poisson) ou le thiebouyap (riz à la viande). Donc le thieb tout seul, c’est plutôt du riz à la sauce tomate seulement, sans poisson.

    • dumè B Auteur du billet

      yep, j’ai réagi au commentaire de ma coupine Patricia ; :)
      comment ne peut-on pas être nostalgique du Sénégal ? les marchés, les odeurs, le soleil….
      bien que j’ai les mêmes ingrédients aux Comores, la vie est différente ;