À PROPOS...

Vagabonde dans l’âme et voyageuse parfois par obligation, j’ai eu envie d’écrire il y a déjà longtemps ; le premier prétexte venu m’a intéressé et c’est pour cela que vous avez longtemps trouvé des recettes de cuisine ici ; un peu d’ici, un peu d’ailleurs selon l’humeur du moment et l’air du temps ;

Abonnez-vous
Rechercher une recette ou un billet
Catégories

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Mon dukkah à moi

Sauces et condiments
2 septembre 2016 / By / Post a Comment

Depuis la nuit des temps l’homme a cherché à varier son alimentation en créant des assaisonnements différents à partir de ce qu’il avait sous la main ; il nous a laissé en héritage le curry, le massalé, le zaatar, le ras-el -hanout….. Celui-ci signifie littéralement la tête de l’épicier ; voyons aujourd’hui comment l’épicière que je ne suis pas interprète le dukkah ce mélange torréfié d’épices originaire du moyen orient ;

Dukkah

Vous avez besoin

1 cup de noix

2 cuillère à soupe de coriandre

1 cuillère à café de poivre noir

1 cuillère à café de poivre très parfumé style Voatsiperifery de Mada

1 cuillère à soupe de carvi

4 cuillères à soupe de cumin

1 cuillère à café de fenouil

1/4 cup de graines de sésame

1 cuillère à café de sel

 image

Commencer par griller à sec les noix dans une poêle à fond épais ; la fonte comme ici est parfaite car c’est un excellent diffuseur de chaleur ;  réserver ; baisser le feu et  continuer avec les autres graines en faisant attention à ce que rien ne brûle ; vous auriez une amertume qui gâcherait  votre dukkah ;

terminez par le sésame qui sera très vite torréfié grâce à la chaleur accumulée ;

rassemblez tous vos ingrédients dans un mortier ou bien dans un robot selon votre énergie du moment ; concassez assez grossièrement ; si vous insistez trop les noix et le sésame vont se transformer en pâte ; ce qui n’est pas le but du jeu puisque à la dégustation vous devez sentir le croquant en bouche ;

conserver dans un endroit sec ;

à l’origine, ce mélange est utilisé tout simplement avec du pain et de l’huile d’olive ; parfait  accompagné d’un verre de vin pour des invités qui débarquent à l’improviste ; essayez avec la recette des gressins de Lili ;

les gressins

mais vous pouvez trouver mille et une déclinaisons à ce mélange de saveurs :

  • une tartine avocat/oeuf brouillé
  • une salade verte
  • un plat de pâtes fumant
  • des légumes vapeur
  • une grillade
  • de l’agneau évidemment…..

ne cherchez pas à le mélanger à une marinade ou bien à l’incorporer à une préparation qui doit cuire ; vous perdriez de la finesse ; saupoudrez tout simplement sur votre plat et vous serez subjugué par un parfum exceptionnel allié à des arômes généreux ;

et…. j’aime bien ça !

 

et sur Facebook...

Vous aimerez aussi

coconut
Chatiny coco mauricien
8 mars 2017
Des poivrons à l'aigre-douce
Des poivrons à l’aigre-douce
31 octobre 2016
saupiquet
Le saupiquet
17 octobre 2016

Participez à la conversation !

%d blogueurs aiment cette page :