De l’art de découper une volaille sans gaspillage #1

Pas toujours très simple de s’en sortir proprement avec ces maudits volatiles ! mais il est beaucoup moins onéreux d’acheter une volaille entière et de la découper soi même ; voici la technique la plus simple que j’ai pu trouver et qui évite le moindre gaspillage ; vous obtiendrez 10 parts, mais…. (il y a toujours un mais) les morceaux risquent d’être un peu inégaux ;

munissez-vous d’une planche à découper et d’un couteau pointu et bien aiguisé ; avec votre index, essayez de repérer les jointures des différents os ; vous éviterez les esquilles et ferez une découpe bien plus fine ;

Yallah !

Pour prélever les cuisses :

Partagez les cuisses :

Enlevez les ailes :

Fendre la carcasse :

Retirez la poitrine :

Partagez la poitrine en deux filets :

Et en résumé, un schéma très explicite :

vous commencez par les cuisses (A), vous continuez en dissociant les cuisses des entre-cuisses (B), vous enlevez les ailes (C), un coup sec de « machette » pour fendre la carcasse (D), écartez la poitrine du dos (E) et terminez en levant les filets (F) ;

 

Il est tout à fait normal d’un peu « s’emmêler les pinceaux » en débutant ; la pratique, la pratique… il n’y a que ça de vrai ! 😉

crédit photos Alan Duns.

et sur Facebook...
  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

You May Also Like

2 comments on “De l’art de découper une volaille sans gaspillage #1

  1. Ce que je trouve toujours étonnant, c’est que certains ne sachent pas le faire et preferent acheter leur poulet en barquette tout decoupe, plus cher. C’est tellement basique.

  2. c’est clair Mamzelle Gracianne ! de plus pour 2 ou pour 3 personnes , il est très facile de découper une volaille entière et de la cuisiner différemment ; histoire de ne pas manger la même chose pendant 1 semaine ; en sauce, rôtie, grillée ; mille et une manière d’accommoder les volailles ;

Participez à la conversation !