asperges

Des asperges fraîches plein le panier, directement de chez le producteur, voilà de quoi improviser un repas plus que sympa en y  ajoutant quelques bricoles ;

 

 

Vous avez besoin de :

Quelques asperges

Du thym du jardin

Des suprêmes de poulet fermier

Quelques échalotes

2 dl de vin blanc sec

1 bouillon kub

de la crème fraîche

sel et poivre du moulin

 

l’instrument privilégié avec le printemps qui pointe son nez est naturellement le cuit-vapeur ; vous le trouverez aussi bien dans le quartier chinois de Mamzelle Culino-test que chez la Rolls (à mon avis) des ustensiles électriques ; déposez délicatement vos filets salés et poivrés sur un lit de thym ;

 

épluchez vos asperges, si elles sont blanches ; les vertes ne le nécessitent pas réellement ; elles sont souvent plus tendres ;

 

faites démarrer votre cuit-vapeur ; il a en général 2 étages, ce qui sera parfait pour votre menu du jour ; il vous suffira de le programmer pour environ 35 mn ;

 

 

 

la sauce, est véritablement un plaisir tellement elle est simple ; je la fait depuis le nuit des temps, toujours avec le même bonheur ;

 

à l’origine, elle était montée au beurre, accompagnait des poissons au court bouillon et s’appelait : le beurre blanc ;

 

ensuite les échalotes ont confits dans du vin rouge pour accompagner une entrecôte marchand de vin ;

 

maintenant, elle est presque baptisée ma sauce « gyfoutout », tellement elle est évidente : après avoir haché mes échalotes il suffit de les faire doucement compoter dans le liquide choisi : vin blanc sec, vin rouge ou bouillon ;

Davantage de recettes ?  Des légumes pour le plaisir !

 

lorsque il s’est complètement évaporé, vous montez tranquillement votre sauce au beurre ou bien avec un peu de crème ;

osez les assaisonnements farfelus ;

cela ne fera que mettre en valeur les viandes blanches ou les poissons parfois un peu fades ;

j’avais la chance d’utiliser de l’excellente viande goûteuse ; je me suis donc contentée d’épices très classiques ;

le temps de cuisson s’est avéré parfait pour les légumes ainsi que pour la viande

pour quatre personnes il a été facile de disposer joliment les asperges de chacun, très légèrement arrosées d’un filet d’huile d’olive à la vanille ; la fameuse sauce s’est retrouvée dans l’assiette, nappant le poulet délicatement rosé ; enfin, pas vraiment rosé, mais pas desséché non plus! vous voyez certainement ce que je veux dire !

habituellement, j’aime bien accompagner les asperges d’un vin d’Alsace, un riesling par exemple ;

Mais, je devais goûter l’Entre-Deux-Mers 2005 qui  venait d’être embouteillé ;

J’en avais suivi l’élaboration, mais la dégustation fut une agréable surprise, car le vin est bien équilibré par une belle acidité ;

la bouche apparaît ronde et fruitée, dotée d’un beau volume et la promiscuité de la sauce sur la viande ne lui a rien enlevé !

J’aime bien ça ;

et sur Facebook...
Please install and activate Powerkit plugin from Appearance → Install Plugins. And activate Opt-in Forms module.
10 commentaires
  1. eh bien figure toi,

    que tout prêt de Roseau, il y avait une colonie de chinois qui cultivaient des asperges ;
    après une bonne dizaine d’années sans voir l’ombre d’une, ce fût un vrai plaisir !
    offre toi donc un petit w.e en Dominique !
    : )

  2. Merci pour le tuyau!

    Ca, c’est de l’info capitale dans les parages, merci beaucoup! La prochaine fois qu’un de mes collegues va faire un tour par chez lui, sa mission sera de me trouver ces asperges. En attendant, ma toute prochaine escapade me conduit a la Martinique…et celle-ci sera bien evidemment TRES gourmande!
    Ah et aussi, je voudrais pas etre chauvine, mais le Bourgogne…c’est bon 😉

  3. que nenni !

    chance d’avoir des amis agriculteurs avec 3 ha d’asperges ;
    chance aussi d’être passée en coup de vent et avoir simplement un panier plein !

    bonjour Gracianne, sois la bienvenue ;

Participez à la conversation !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.