Du rouge pour le plaisir

BoissonsSénégal
21 avril 20095 Comments

En Afrique on le nomme ( au Cameroun ), ou bien karkadé  (en Egypte ) ou alors karkandji  ( en  R.C.A ) ; ici au Sénégal il s’appelle bissap ;  dans les West-Indies,  en Dominique ou à Ste Lucie son nom est le sorel : je veux parler de la fleur d’hibiscus  au goût un tout petit peu astringent  et acidulé ;

bissap

la variété utilisée pour faire infuser a un  calice rouge persistant, le bissap blanc est plutôt utilisé pour parfumer certains plats, notamment le tiep bou dienn,  riz au poisson emblématique du Sénégal ; la boisson obtenue est d’un rouge dense et profond ; vous la trouverez certainement en Europe en vrac ou sous forme de sachets ;

Vous avez besoin

50 g environ de pétales séchés d’hibiscus

125 ml de miel

Le jus de 4 ou 5 citrons verts

un soupçon de gingembre frais

Dans un litre d’eau bouillante, mettez les fleurs enveloppées dans une mousseline, un peu de gingembre fraîchement râpé  et le miel ; arrêtez le feu et laissez infuser une dizaine de minutes ; retirez les fleurs en filtrant et ajoutez le jus de citron ainsi qu’un litre d’eau supplémentaire ; si le cœur vous en dit vous pouvez rajouter un quart de litre de rhum ; servez bien frais avec quelques glaçons ;

en Centrafrique, au thé des « sous-préfètes » chez l’ambassadrice des U. S il nous était proposé coupé de jus d’orange ; pas mal non plus….

mais je n’ai pu résister d’apporter ma note personnelle pour améliorer certains vins blancs harassés par la traversée de l’Atlantique… je répugne habituellement à mélanger un vin bien fait et « franc du collier » à toute mixture sirupeuse, mais l’occasion fait le larron ; n’est-ce pas ?

Vous avez besoin

250 g de pétales séchés d’hibiscus

1 /2  litre d’eau

une livre de sucre

comme tout sirop de sucre qui se respecte, « moit-moit » eau & sucre ; laissez réduire un moment pour que le sirop se concentre et qu’il devienne sirupeux ; laissez infuser quelques heures, filtrez et versez dans un joli flacon ; quelques gouttes vous donneront un  petit cocktail délicieusement acidulé pour les premiers déjeuners sur l’herbe de l’année ;

———————————————————————-

et sur Facebook...

Vous aimerez aussi

rhum arrangé au chasselas
Rhum arrangé au chasselas de Moissac
19 septembre 2017
sirop de menthe
Saveurs d’enfance : sirop de menthe fait maison
5 juillet 2017
Punch des Seychelles 🇸🇨
Le punch made in Seychelles
24 janvier 2017

5 Comments

  1. ranjiva dit :

    Quel hasard, j’étais en vacances récemment en Egypte et j’ai ramené des fleurs d’hibiscus séchés car j’aimais bien le Karkadé là-bas, surtout glacé, et là une autre recette, merci, je testerai bien. Bonne journée

  2. rhââlala, ça me manque ça
    en la Gu’yan on appelle « zoseille péi » ou groseille !!
    j’en ai fait des litres de sirop avec, mais on les utilisait fraîches ces fleurs
    pense a en ramener ici ça coute un bras au moins les 100 gr
    besos lluviosos

  3. Patricia à Toulouse dit :

    J’ai un copain dakarois qui a exporté l’an dernier un container entier de bissap au Bénin. En rentrant de Kédougou, on s’était arrêtés partout pour discuter avec les petits producteurs pour réserver leur récolte. Très intéressant!
    Perso, je le consomme aussi en infusion chaude avec une cuillérée de sucre ou de miel. En Allemagne, on le trouve en sachets à infuser comme n’importe quelle autre tisane…
    Tu as prévu d’en rapporter???
    Bizzzz!

    • dumè dit :

      un container entier ? je n’en reviens pas…. ça en fait des litres de bushtea tout ça….
      oui, je pense que j’en glisserai quelques kg dans le déménagement ;
      Brigitte, tu en as besoin ?
      un autre nom que je n’ai pas mentionné : oseille de Guinée ; zont tout compris les Guyanais ; 🙂
      Ranjiva, tu me raconteras n’est-ce pas ?

  4. marion dit :

    Haaaaaaaaaaaaaaaaan du bissap !!!!! J’adore ça !!!!!

Leave a Reply

Aliquam mattis odio nunc et, Donec ultricies Curabitur Donec