4 février 20094 Comments

je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais aujourd’hui j’ai envie de couleurs ; le vent du désert est là apportant avec lui son cortège de désagréments ; l’harmattan est un vent sec et la poussière s’infiltre partout, aussi bien à l’intérieur des êtres que dans les maisons ; tout est recouvert d’un léger voile ; il faudra attendre la saison chaude appelée ici, comme son nom ne l’indique pas, l’hivernage pour que l’eau revienne ; le ciel est bas ; le ciel est gris ; la couleur, ici c’est dans la rue qu’elle nous explose à la figure ;

les femmes en boubou toujours très colorés, les banas-banas  portant tout leur stock sur leur dos, les hommes en grand boubou, les enfants s’égayant comme une nuée de moineaux, les devantures de boutiques pleines de mille richesses ; c’est ici qu’on la trouve la vie ; les nouvelles du jour, les cours de mécanique pour les cars-rapides tout se transmet dans ce vaste théâtre ; il suffit d’ouvrir grand les yeux pour qu’elle vienne à nous ;

installez vous confortablement et vous constaterez qu’elle vient à vous ; elle vous emmènera dans la grande ronde ;

 

 

J’aime bien ça !
et sur Facebook...

Vous aimerez aussi

Benja le fondeur d’alu, chroniques malgaches # 3
20 novembre 2013
Chronique malgache, l’île rouge…. #1
8 novembre 2013
big fich
Etat des lieux par une cuisinière gourmande en Grande Comore
24 octobre 2012

4 Comments

  1. marion dit :

    hey ! génial le diaporama ! il me faut au moins ça pour me remettre de ma journée , merci 🙂

  2. gracianne dit :

    J’en avais besoin, justement. merci!

  3. CAROLE dit :

    Super les photos Felicitations à l’auteur ……………..

Leave a Reply

dolor mi, quis, Donec eleifend justo mattis diam libero Curabitur