À PROPOS...

Vagabonde dans l’âme et voyageuse parfois par obligation, j’ai eu envie d’écrire il y a déjà longtemps ; le premier prétexte venu m’a intéressé et c’est pour cela que vous avez longtemps trouvé des recettes de cuisine ici ; un peu d’ici, un peu d’ailleurs selon l’humeur du moment et l’air du temps ;

Je trouve pour vous….
adipiscing libero vel, et, mattis quis consequat.

Le chapon de Grignols avec sa sauce aux cèpes

Viandes
26 décembre 20174 Comments

Depuis mon retour des mers du sud, j’arpente la campagne en quête de produits de qualité ; Entre mes terres girondines et la lisière du lot & Garonne j’ai de quoi faire un marché de choix ( et de roi !)
Les chapons de Grignols, joli village aux confins des landes girondines, m’ont largement séduit avec leur air dodu et joufflu….

C’est l’histoire d’un chapon dégotté chez un producteur de la petite ville avoisinante réputée pour ses chapons….. délicatement pôchée dans un bouillon léger la bestiole de 5 kg prend ses aises…. il sera moins gras et plus moelleux au moment de passer au four.

Pour le bouillon :

  • 1 chapon
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 branche de céleri
  • 1 doigt de curcuma
  • 1 doigt de gingembre
  • 3 échalotes
  • 1 oignon
  • 15 grains de poivre de la Jamaïque

Bouillon du chapon

un grand contenant et de l’eau à hauteur ;

  1. mettez le chapon dans un grand faitout ainsi que tous les aromates ;
  2. amenez très doucement à ébullition,
  3. baissez le feu et continuez la cuisson pendant environ 30 mn ;
  4. éteignez le feu et laissez tiédir le chapon ;

Pour la farce :

  • veau
  • porc
  • 1 oignon
  • persil
  • 2 échalotes
  • ail
  • 1 oeuf
  • 100 g de cèpes
  • 2 tartines de pain trempé dans du lait
  • sel et poivre du moulin ;
  1. une farce traditionelle sera parfaite avec 1/2 de porc (gorge, épaule, rouelle) et 1/2 veau (poitrine, épaule)
  2. mixez l’oignon, les échalotes, l’ail et le bouquet de persil (avec les tiges, elles apportent du goût) finement ;
  3. rajoutez l’oeuf ainsi que le pain égoutté ;
  4. rajoutez les cèpes coupés en morceaux
  5. hachez la viande, au couteau c’est mieux ! et mélangez intimement l’ensemble ; vous pouvez utilisez des cèpes secs préalablement réhydratés ;
  6. lorsque le chapon a refroidi, retirez-le du liquide ;
  7. une cuillerée de sel versée dans la cavité sera la bonne mesure (15 g)
  8. si vous estimez que le chapon est quasiment cuit, ne vous désespérez pas ; faites rapidement revenir à feu vif la farce et remplissez le volatile ;
  9. à défaut de sortir votre aiguille à brider, vous pouvez utilisez un crouton de pain pour bloquer la farce ;
  10. débutez la cuisson cuire à four froid à 180C pendant environ 2h ;
  11. Il faut penser également à l’arroser avec le bouillon du pochage  versé dans le plat à rôtir ;
  12. N’oublie surtout pas de le laisser reposer environ 30 mn avant la dégustation

Pour le jus :

  1. prenez du bouillon de « pôchage » et mettez le à réduire à gros bouillon pendant environ 30 mn ;
  2. goutez et assaisonnez ;
  3. ajoutez quelques cèpes surgelés ou bien déshydratés lorsque la consistance de la sauce vous conviendra ;
  4. un peu d’ail noir sera parfait pour rajouter un peu de mystère à cette sauce tellement basique…. 😉
  5. versez dans une saucière et ajoutez du poivre noir sauvage de Madagascar….. son parfum est inimitable et se trouve en bonne compagnie avec l’ail noir ;
et sur Facebook...

Vous aimerez aussi

gibier au raisin
Canettes, gibier, volailles et porc au raisin
27 octobre 2018
la tourte au chapon de Grignols
Leftover, la tourte au chapon de Grignols
6 janvier 2018
filet mignon aux saveurs asiatisantes & cuisson douce
Filet mignon légèrement asiatisant avec une cuisson merveilleuse…
8 novembre 2017

4 Comments

  1. Alibibi dit :

    Merci beaucoup ! J’ai tout, y compris le poivre sauvage voatsiperifery (ancienne vendeuse d’épices, tu imagines si je connais !). Je fais ça jeudi et te tiendrai au courant, ici ou sur IG 😉

  2. Brigitte Belleville dit :

    Comme promis, mon retour sur cette recette.
    Je l’ai suivie (presque) à la lettre. Délicieuse et on s’est tous régalés !
    Le pochage préalable est une excellente idée que je compte désormais utiliser pour toutes mes volailles. Comme je ne mange que celles que je me procure auprès de producteurs locaux, elles courent et sont nourries exclusivement au grain donc leur chair est bien ferme. Le pochage donne un moelleux incomparable.
    J’ai utilisé des cèpes séchés et c’etait parfait.
    Merci Dumé!

Participez à la conversation !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Curabitur dolor libero nunc vel, neque. luctus Phasellus eget
%d blogueurs aiment cette page :