À PROPOS...

Vagabonde dans l’âme et voyageuse parfois par obligation, j’ai eu envie d’écrire il y a déjà longtemps ; le premier prétexte venu m’a intéressé et c’est pour cela que vous avez longtemps trouvé des recettes de cuisine ici ; un peu d’ici, un peu d’ailleurs selon l’humeur du moment et l’air du temps ;

Je trouve pour vous….
felis ut nec ut sit pulvinar at Praesent non
1 octobre 20095 Comments

me manque ici, c’est d’ailleurs pour ça que j’ai rempli ma glacière (souple) de mes fromages favoris ; je les avais préalablement congelé, ils ont voyagé en soute et sont arrivés absolument pas décongelés, donc en parfait état sanitaire pour ceux que cela inquièterait ; astuce à retenir ;

je les utiliserai peu à peu en les laissant tranquillement revenir à une température idéale de conservation dans les étagères du bas de mon frigidaire ;

j’ai apporté :

  • du fromage à pate molle et croute dite “fleurie” dont la phase d’égouttage en moules perforés a été suivie d’un affinage en cave fraîche de 2 à 6 semaines ; recouverts d’une croute blanche : la « fleur » ; pâte est souple et onctueuse, de couleur jaune pâle quand le fromage est fait « à cœur » ;

famille du brie de Maux, du coulommiers et apparentés, du chaource et du camembert…

  • du fromage à pate molle et croute dite “lavée” ; doté d’une croûte moelleuse, d’un aspect lisse et brillant cette famille offre une belle couleur dorée. plus épais que les croutes “fleuries”avec une phase de lavage à l’eau tiède salée pour accélérer et maintenir la formation d’une croûte souple et corser  les saveurs ;

famille du Livarot, du maroilles, du Pont l’Évêque, du Munster…

  • du fromage à pate pressée cuite originaires des montagnes où les fermiers fabriquaient en alpage leurs réserves pour l’hiver ;  fromages de grandes taille appelées “meules” à la croûte blonde ;  la pâte jaune pâle présente pour certains des trous typiques.
    le lait caillé a été chauffé longuement avant le pressage ;  l’affinage peut durer jusqu’à 24 mois en cave froide puis en cave chaude où se forment les trous ;

famille du comté, du gruyère (emmenthal), du parmesan et du beaufort…

  • du fromage à pâte pressée non cuite, ces fromages a la saveur douce avec un léger parfum de noisette, cachent sous une croûte dure, une pâte ferme mais souple ;
    cette texture est due à une étape de fabrication bien particulière :  la mise sous presse du caillé dans des moules ; l’affinage peut durer 12 mois ; ils sont surveillés comme “le lait sur le feu”: retournés, lavés et brossés régulièrement ;

famille du cantal, du salers, du laguiole, du St Nectaire et du fromage Basque au lait de brebis l’Ossau-Iraty qui tire son nom d’une vallée locale ;

  • du fromage de chèvre avec une saveur caprine typique, leur gamme s’étend du fromage frais à la pâte pressée ; leur consistance fine et homogène s’assèche avec la maturité ;

famille du crottin de chavignol, du Ste Maure, cabécous, Rocamadour, de la bûche cendrée…

  • du fromage à pâte persillée dont la durée et les conditions d’affinage sont variables ; excepté le Roquefort élaboré à partir du lait de brebis, les autres bleus sont au lait de vache ;

famille du roquefort, du bleu de Gex, de la fourme d’Ambert, du stilton anglais ou bien du crémeux gorgonzola…

et sur Facebook...

Vous aimerez aussi

rôti de porc
Le rôti de porc cuit en lenteur 14h, jus court et tubercules caramélisés
13 mai 2014
découper une volaille
De l’art de découper une volaille sans gaspillage #1
29 janvier 2014
cuisson douce d'un rôti
Cuisson douce d’un rôti de porc au flageolet
31 janvier 2012

5 Comments

  1. Patricia à Toulouse dit :

    Tu vas m’accuser d’hérésie, mais j’ai fait l’expérience qu’un fromage à pâte molle (je ne m’aventurerai pas pour les autres, non testés) congelé peut parfaitement être décongelé… au micro-ondes. Un des meilleurs camemberts que j’ai mangé de toute ma vie avait subi ce traitement (congélateur, décongelation au micro-ondes suivie d’une heure sur le rebord de la fenêtre dans la neige parce qu’il avait un peu trop chauffé – je te jure, on a hésité à le manger, tellement ça nous semblait barbare, mais il était absolument délicieux!).

  2. silo dit :

    alors pareil j’en ramène un bon stock mais non congelé parce que je n’aime pas ça: chez certains fromage ça fait ressortir le sel ou ça leur donne une drôle de texture.
    mais je les conserve ensuite dans le bas du frigo pendant 3 à 4 semaines selon (ça part assez vite à la maison!)
    d’ailleurs à ce sujet, vivement la toussaint 😉

  3. gracianne dit :

    J’aime beaucoup cette photo. Elle me donne faim!

  4. douxmets dit :

    @ Patricia, de surprenantes manips naissent de merveilleuses recettes… cf la tate tatin et tutti quanti, donc je vais tester également, mais sans la neige pour moi merci ! 🙂
    @ M dame Silo, je veux bien croire qu’ avec ta « harka », tout disparait en deux temps trois mouvements … mais vérifie ton mode de décongélation ; Patricia en témoigne, les résultats sont surprenants ;
    @ Gracianne, c’est fait pour !!!!!
    🙂 merci jeunes femmes ;

  5. chapot dit :

    Je suis complètement accro au fromage et je comprends que tu prennes le risque de les congéler, et il est bon de savoir que la congélation ne les a pas abîmés

Participez à la conversation !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

libero pulvinar id ultricies mattis nunc et, dolor. vel, consectetur
%d blogueurs aiment cette page :