Nécessité faisant loi, je suis donc partie quelques jours  en Entre-Deux-Mers  (sud ouest de la France entre Garonne et Dordogne ) pour :

Confirmer ou infirmer cette épée de Damoclès suspendue au dessus de ma tête depuis 3 mois ; et donc  consulter  un chirurgien ;

Passer  à 100 à l’heure les différentes douanes & contrôles  au volant de  ma «  torpédo « ;

Profiter  de l’espace royal  offert dans les avions lorsque l’on ne voyage pas en éco ;

Ouvrir la porte de ma maison et penser que je ne serais jamais dans la « zénitude » la plus absolue ; le trop plein de meubles, d’objets, de peintures m’a sauté au visage avec une acuité toute nouvelle ;

Jouir de mes proches et me dire que leur soutien est comme d’habitude sans faille ;

Manger n’importe quoi, n’importe quand et penser que je dois être de la race des mammas juives qui ne savent cuisiner que pour une grande tablée ;

Regarder ce printemps qui a mis tellement de temps à venir cette année ; redécouvrir les asperges, les cerises, les coquelicots, les iris, les genêts et les pivoines ; toutes ces merveilles oubliées pour cause de vie ailleurs…

Inscrire les têtes blondes dans des lycées français ;

Me prendre la tête avec  les fournisseurs d’accès et toute la paperasse administrative ;

Apprivoiser Skype et avoir tous les jours des nouvelles fraîches ;

Davantage de recettes ?  Je range

Ronchonner parce que la vie à Dakar continue sans moi ;

Apprécier  l’une des dernières réunions de chantier de la maison des vignes ; penser qu’elle m’a attendu déjà si longtemps et que la vie y sera douce ; imaginer les meubles qui y seront bien ; penser au bonheur de  vider les cartons du précédent  déménagement ; d’y  retrouver ce que j’ai oublié et que « ma moitié d’orange » n’a pas jeté sournoisement  (oui, je parle des 40 douilles à pâtisserie !!) ;

admirer mon évier enfin restauré ;

aller chercher les « manquants » chez le pépiniériste pour remplacer les plants morts depuis la dernière plantation ;

Déguster quelques jours inoubliables avec de vrais amis sur une île de l’Atlantique avec une jeune fille ravissante comme reine de la fête ;

Reprendre mes deux avions toujours traitée comme une princesse ;

Les retrouver et avaler une bouteille « d’eau de patience » parce qu’inconsciemment ils me font payer mon absence ; et penser que c’est peut-être pour ça que je les aime autant…

Et me dire que finalement 40 mn sur une table d’op ce n’est pas la mer à boire ;

 

C’est le dernier jour pour tirer le portrait de vos madeleines…. ou bien de celles des autres !

notre concours manger des yeux, dévorer du regard se termine ce soir 12 PM pour le mois de mai ;

remercier mon amie Silo, elle saura pourquoi…

 

et sur Facebook...
Please install and activate Powerkit plugin from Appearance → Install Plugins. And activate Opt-in Forms module.
7 commentaires
  1. si tu reviens en France, je vais peut être te rencontrer enfin !!
    Anne si j’ai bien lu l’opération a déjà eu lieu non? pendant 40 min ou alors je me suis trompée ! en tout cas c’est un beau texte !!

  2. obscure Dumè ? euh….
    😉
    l’opération a lieu en juillet et les enfants scolarisés en France ; voici les deux choses certaines pour le moment ;
    pour le reste, inch allah !
    🙂

  3. Depuis quelques temps je n’arrive plus à te lire en IE donc je passe par Firefox. PLeine de douceur ton billet et tes photos sont très belles. Bon courage pour la suite. Bonne journée

Participez à la conversation !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.