À PROPOS...

Vagabonde dans l’âme et voyageuse parfois par obligation, j’ai eu envie d’écrire il y a déjà longtemps ; le premier prétexte venu m’a intéressé et c’est pour cela que vous avez longtemps trouvé des recettes de cuisine ici ; un peu d’ici, un peu d’ailleurs selon l’humeur du moment et l’air du temps ;

Je trouve pour vous….
quis, ut libero libero. amet, id, Sed leo. consectetur ipsum ut non

Une aile, deux ailes de raie…

Pieds noirsPoissons et crustacés
20 août 20073 Comments

Le temps particulièrement maussade de mon Entre-Deux-Mers me rappelle une recette qui pourrait paraître de saison ; je ne sais pas si la raie « pousse  » particulièrement au Sénégal, mais « mon pêcheur devant l’éternel » en ramène souvent ;
les ailes sont les meilleures parties, un peu cartilagineuses mais à la saveur délicate ;
généralement, si je n’ai pas le temps de les nettoyer dés le retour de pêche, je les couvre d’eau salée et les laissent une journée au frigidaire ; à mon sens, la texture et le goût s’en trouvent relevés ;

Vous avez besoin :
1kg d’ailes de raie
3 cuillères à soupe de vinaigre de vin
5 ou 6 cuillères à soupe de câpres
100 g de beurre
1 kg de pommes de terre
Sel

Quelques pincées de piment d’Espelette ;

les gourmands de la maison ont préféré la « passer » rapidement au beurre….

Dans la mesure du possible, préférez des ailes de taille moyenne ; (moi, je prends ce qui descend de la pirogue et je m’estime heureuse !) ;
coupez les en 3 ou 4 morceaux ; plongez-les dans une casserole d’eau frémissante dans laquelle vous aurez ajouté 2 cuillères à soupe de vinaigre et un peu de sel ; de temps à autre, j’aime bien remplacer le vinaigre par du jus de citron ;

baissez le feu et faites pocher votre poisson à tout petit feu pendant environ une quinzaine de mn ;
pendant ce temps faites cuire vos pomme de terre à la vapeur ; égouttez ensuite la raie et dressez-là sur un plat de service tiédi ; à ce moment là, la peau se détachera facilement et vous pourrez même ôter le cartilage le long de la face interne de chaque aile ;
Assaisonnez avec du piment d’Espelette et parsemez de câpres ; Dans un autre récipient, faites chauffez doucettement le beurre jusqu’a ce qu’il ait atteint une belle coloration couleur noisette ; ne le faites surtout pas brûler, il deviendrait nocif pour la santé ;
terminez en ajoutant selon votre choix les cuillères de vinaigre restantes ou bien 3 bonnes giclées de jus de citron ;

J’aime bien ça !

Vous aimerez aussi

gratin de poisson aux cèpes
Gratin de poisson, crevettes et cèpes.
13 octobre 2018
sandwich au thon, fèves, parmesan
Sandwich au thon et aux fèves
28 juin 2018
Rouget grondin aux poivrons et chorizo
Rouget grondin aux poivrons et chorizo, rougail tomates
22 mai 2018

3 Comments

  1. Gracianne dit :

    Uhm, je fais partie des gourmands qui l’aiment au beurre je crois. Tu en as de la chance d’avoir un pecheur devant l’eternel.

  2. Matylda dit :

    huuum j’adore ce poisson !

  3. Dorian dit :

    Je vais demander à mon poissonnier de me livrer en pirogue ! sinon j’achète plus !!! remarque ça serait dommage cette raie tout en beurre me tente diablement !

Participez à la conversation !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

accumsan Donec eget ut ante. dolor adipiscing fringilla consequat. venenatis, suscipit
%d blogueurs aiment cette page :