À PROPOS...

Vagabonde dans l’âme et voyageuse parfois par obligation, j’ai eu envie d’écrire il y a déjà longtemps ; le premier prétexte venu m’a intéressé et c’est pour cela que vous avez longtemps trouvé des recettes de cuisine ici ; un peu d’ici, un peu d’ailleurs selon l’humeur du moment et l’air du temps ;

Abonnez-vous
Rechercher une recette ou un billet
Catégories

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Le poulet Victoria

Around the worldPlat complet
13 septembre 2013 / By / 8 Comments

Parfois il arrive que l’on ne sache absolument pas d’où peut provenir telle ou telle recette. Je connais parfaitement l’origine de celle-ci, c’est la recette des fiestas et des grandes tablées. C’est la recette de Marie Lise, qui elle même la tient de Vésone, qui…. Elle a voyagé longtemps et souvent, empruntant un peu de la personnalité de chacune d’entre nous…

Le poulet Victoria est un plat qui se mange sans faim, qui se grignote avec une assiette sur les genoux entre deux pas de danse sur la piste illuminée.

Vous avez besoin
Ingrédients (pour 12 personnes) :
– 1 beau poulet
– 1 kg d’oignons
– 1/2 pot de pâte de curry rouge
– 1 gros pot de mayonnaise
– 1 pot de confiture d’abricots
– 2 pommes râpées
– des amandes effilées
– des raisins secs
bouquet garni

20130913-161741.jpg

Préparez dans une casserole assez grande le court-bouillon : versez de l’eau jusqu’a mi-hauteur puis deux gousses d’ail, une feuille de laurier, du thym, du romarin et quelques queues de persil.
Donnez un « bout »(du verbe bouillir) puis arrêtez le feu et mettez les morceaux de poulet. Laissez dans le court bouillon bouillant jusqu’au refroidissement complet.
La viande restera particulièrement moelleuse. Dépecer et débiter en lamelles épaisses ;
faire fondre les oignons à feu doux avec la pâte de curry pendant environ 10 mn.

Laisser tiédir et mélanger dans un saladier le poulet, les oignons, les pommes râpées, la mayonnaise et la confiture.

Peut se préparer la veille et se conserver au frigidaire, car se consomme tiède ; s’accompagne généralement d’un riz basmati avec les raisins sec mis a gonfler dans de l’eau tiède et saupoudré d’amandes grillées à sec.

Mais j’en connais certains qui n’hésitent même pas à se lever la nuit…..
😉

J’aime bien ça !

et sur Facebook...

Vous aimerez aussi

terrine de daube à la polenta
Jolie terrine de daube de boeuf à la polenta
23 mars 2017
Rougail saucisses
Le rougail saucisse
1 mars 2017
Tarte à l'oignon
Tarte à l’oignon
18 janvier 2017

8 Comments

  1. gracianne dit :

    Et donc au depart c’est la recette de Victoria? Etonnante recette d’ailleurs, qui melange bien des influences.

    Welcome back, dame Dume.

    • dumè B dit :

      tu as parfaitement raison, c’est une recette attribuée à la reine Victoria ; lorsque tu la dégusteras, imagine toi en gant blanc et petite robe en mousseline de soie sous la touffeur indienne….
      des bisous jeune femme ;

  2. allyana dit :

    Bonjour,

    je voulais savoir si vous mettez le pot complet et mayo et de confiture. Cela n’était-il pas trop sucré??

    • dumè B dit :

      bienvenue chez Dumè, Allyana ;
      en fait non, ce n’était pas trop sucré ; la pâte de curry rouge est particulièrement relevée ; je pourrais même dire qu’elle arrache sacrément le palais si elle n’est pas correctement dosée ;
      la mayonnaise et la confiture apporte de la douceur c’est vrai mais aussi du moelleux à la préparation ;

  3. Tifenn dit :

    Un vrai plat convivial et original qui a su complètement régaler mes 40 convives. Merci Dumé!

    • dumè B dit :

      Bienvenue chez Dumè, Tifenn ; cette recette est bluffante et ultra-pratique « for a crowd » ! à chaque fois que je la prépare je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée émue pour l’amie qui me l’a confiée 😉 merci Marie Lise 🙂

Participez à la conversation !

%d blogueurs aiment cette page :