le retour du jambon de printemps

Il y a quelques jours, je vous ai parlé de ce que Anne de P &P appelle l’art de vivre du Sud-Ouest ;

je ne suis pas persuadée d’être la meilleure ambassadrice de cette way of life, mais j’apprécie beaucoup ;

Toujours est-il que notre jambon de 10 kg égaré au milieu d’un buffet plutôt conséquent (curry de légumes, velouté glacé, petits patés camagnards aux pistaches, fougasses, anti-pasti d’été, gravlax, salade, tommes de brebis aux différents stades de maturation,  * baillot en nougatine, fruits frais et pour terminer du thé vert accompagné de divers amuse becs sucrés  ;

Pour votre gouverne, sachez que je l’avais accompagné de différents gratins de pommes de terre  ; et grâce à la fraîcheur du chai de vinification, il en est resté très peu ;

Mais, revenons à notre gentil piglet qui, en fait, aurait pu satisfaire … 50 personnes !

D’abord tiède, puis froid avec de la moutarde, puis froid avec des achards de palmistes (est-ce que je vous ai donné ma recette ?) et pour terminer en gratin ; (ouf, j’ai évité de justesse le carton rouge !)

Vous avez besoin de :

viande froide

2 oignons

2 gousses d’ail

une boite de tomates pelées

20 cl de bouillon reconstitué avec un cube entier

1  cuillère à soupe de farine

3 cuillères à soupe de vinaigre de vin

de la chapelure ou du pain dur

du parmesan

sel et poivre du moulin

Faites revenir vos oignons ainsi que l’ail dans un peu de matière grasse ; versez la farine, laissez la cuire une seconde et très rapidement ajoutez le vinaigre puis le bouillon et pour terminer les tomates avec leur jus ;

Baissez le feu et incorporez les morceaux de jambon ; je suppose que vous pouvez accomodez ainsi toutes vos viandes froides ; donnez un bouillon, puis retirez du feu et versez dans un plat à gratin ;

Si vous avez du pain dur (et que vous n’avez pas de chevaux à gâter), n’hésitez pas à le passez au mixer pour en faire une poudre plus ou moins fine que vous mélangerez au parmesan ;

Recouvrez votre gratin et passez le au four pour une bonne quinzaine de minutes, 180 ° C environ ;

Veillez à laissez suffisamment de liquide dans votre plat afin que cela accompagne du riz, une pomme de terre, de la semoule ou bien… des haricots verts ;

* Panier de forme trapézoïdale, en planches de pin (mais aussi en matière plastique, depuis une vingtaine d’années), utilisé pour les vendanges et les travaux du jardin dixit le bordeluche ;

et sur Facebook...
  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

You May Also Like

9 comments on “le retour du jambon de printemps

  1. C’est pour tout ça que j’aime tellement cette région.

    J’adore ta photo de passeport 😉

  2. coucou ! ton lien le Bordeluche ne fonctionne pas chez moi, mais cela n’est pas grâve, tu as répondu à ma question….. et c’est toujours super plus que tentant ! Merci d’être revenue sur ce fameux jambon !

  3. J’en ai l’eau à la bouche!

  4. Superbe.

  5. J’aime l’art de vivre du sud-ouest, j’aime passer la ligne invisible apres laquelle les accents se mettent a chanter, j’aime beaucoup tes photos.

  6. Il n’y aurait pas un arbre de libre par chez toi sous lequel je pourrais venir prendre le frais !!! en tout cas ton retour sur le jambon est un retour gagnant et il me donne bien des idées !!!

  7. J’en ai l’eau à la bouche!

  8. Superbe.

Participez à la conversation !