Un tartare d’agneau… rapido presto

Une fois n’est pas coutume, une recette complètement “terroir” ; enfin un peu revisitée quand même !

j’ai utilisé de l’agneau de Pauillac, du magret séché préparé localement, le clairet de la propriété et l’oeuf provient de la « Julie » de Victor le coq !

Vous avez besoin

300 g d’agneau

une quinzaine de tranches de magret séché

1 belle échalote

2 cuillères à soupe d’huile de truffe

1 jaune d’ œuf

1 bouquet de persil plat

1 jus de citron

sel & poivre du moulin

Pelez l’échalote et émincez-la finement ; coupez la viande en très petits dés avec un couteau parfaitement aiguisé ; vous vous rendrez compte que la texture est complètement différente ;

mélangez l’agneau, l’œuf, les échalotes, quelques feuilles de persil avec le citron ; assaisonnez d’huile de truffe, de sel et de poivre ;

si vous souhaitez présenter votre tatare à l’assiette utilisez une boite de conserve vide, lavée et à laquelle vous aurez retiré les deux extrémités comme cercle ; les boites de 100g sont parfaites ; démoulez délicatement et répartissez le tartare dans quatre assiettes ;

servez avec des frites bien chaudes et craquantes et une petite salade  d’herbes fraîches : cerfeuil, menthe, estragon…

associé avec un clairet  (vin rosé) du cru vinifié et élevé sans soufre l’accord était parfait ; le nez n’est que fruits rouges et la bouche aérienne et élégante.

J’aime bien ça !

et sur Facebook...
  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

You May Also Like

4 comments on “Un tartare d’agneau… rapido presto

  1. J’aime tout la-dedans – y compris couper la viande au couteau – sauf l’oeuf. J’ai franchement du mal avec l’oeuf cru dans les tartares.

  2. 😉 ; comme moi avec la friture alors !

  3. Chacun son truc 🙂

  4. je suis persuadée que tu aimerais ! sa saveur ne domine pas mais amène de l’onctuosité ; lors de notre rencontre (qui ne peut être que prochaine !) nous ferons un atelier Friture/tartare ;
    OK ?

Participez à la conversation !