À PROPOS...

Vagabonde dans l’âme et voyageuse parfois par obligation, j’ai eu envie d’écrire il y a déjà longtemps ; le premier prétexte venu m’a intéressé et c’est pour cela que vous avez longtemps trouvé des recettes de cuisine ici ; un peu d’ici, un peu d’ailleurs selon l’humeur du moment et l’air du temps ;

Je trouve pour vous….
tristique porta. risus fringilla commodo non Donec

Blanquette aux “bulles” & noix de St Jacques

Viandes
28 octobre 20102 Comments

Ici la blanquette  est un plat coutumier pour la famille « Pascomm », mais une blanquette rehaussée du crémant de Bordeaux de la propriété et enjolivée de coquilles Saint-Jacques cela devient un « must »…..

 

Vous avez besoin

4 blancs de poulet sans la peau

2 échalotes

1 cuillère à soupe de beurre

1 cuillère à soupe d’huile d’arachide

1 cuillère à soupe de farine

30 cl de crémant de Bordeaux

2 belles carottes

400 g de coquilles St Jacques surgelées

sel & poivre du moulin

ciboulette

épluchez les échalotes, émincez-les finement et faites les revenir tranquillement dans le mélange beurre/huile, histoire de ne pas faire bruler le beurre ; pendant ce temps retirez la peau des filets et  posez-les sur le hachis d’échalotes ; épluchez les carottes ; découpez en fines rondelles ;

lorsque les échalotes ont fondues, saupoudrez avec la farine remuez pour imprégner l’ensemble  pendant une mn ; versez le crémant dans la cocotte, remuez une fois encore pour bien détacher les sucs de cuisson et baissez le feu ;

j’ai utilisé le crémant de la propriété ; c’est un vin effervescent et de nombreuses régions de France en produisent ; avec grand talent, je dois dire ; c’était une bouteille en “vidange”, ouverte depuis quelques jours ; conservé au frigidaire avec la fameuse petite cuillère dans le goulot, il était parfait pour ce genre de préparation ; rajoutez les carottes en rondelle, assaisonnez à votre convenance et couvrez ; laissez cuire pendant un petit quart d’heure ;

rajoutez les coquilles St Jacques surgelées et poursuivez la cuisson pendant cinq minutes ; j’aime bien cette méthode car les noix, en décongelant, ajoutent un peu de liquide à la sauce et surtout ne se dessèchent pas ; elles restent bien moelleuses et  “gôutues” ;

je dois dire que quelques années plus tard, je préfère déposer les noix de St-Jacques sur les morceaux de viande après avoir arrêté la cuisson pour qu’elles restent « al dente ».

 

 

vérifiez l’assaisonnement, parsemez de ciboulette ciselée et servez accompagné d’une polenta moitié eau / moitié lait ;

J’aime bien ça !

et sur Facebook...

Vous aimerez aussi

la tourte au chapon de Grignols
Leftover, la tourte au chapon de Grignols
6 janvier 2018
Le chapon de Grignols avec sa sauce aux cèpes
26 décembre 2017
filet mignon aux saveurs asiatisantes & cuisson douce
Filet mignon légèrement asiatisant avec une cuisson merveilleuse…
8 novembre 2017

2 Comments

  1. gracianne dit :

    Ca m’arrive de temps en temps de faire la cuisine aux bulles de recyclage, la dernier fois c’etait un ragout de veau 🙂
    Interessante cette blanquette terre-mer – c’est drole, je n’aurais jamais imagine cuisiner ca ensemble (pourtant, j’ai essaye et adore le porc aux palourdes d’Elvira).

    • dumè B dit :

      intéressante ton idée de rôti de veau ; comment l’as tu mitonné ?
      tu sais, c’était simplement une improvisation ; mais fameuse en tout les cas !
      🙂

Participez à la conversation !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

tempus diam accumsan id quis Lorem mi,
%d blogueurs aiment cette page :