Des coupures de courant, des délestages intempestifs, des coupures d’eau ou alors de l’eau qui ne monte pas jusqu’à l’étage…. normal le surpresseur ne fonctionne que…. quand il y a de l’électricité !!

alors on utilise les moyens du bord… en remplissant les baignoires ;

paraîtrait que ce n’est pas prudent car les chapes des maisons sénégalaises ne sont pas prévues pour stocker des litres et des litres d’eau pendant des jours ;

wait and see !

alors lorsque la fée électricité daigne se montrer pendant deux petites heures d’affilée on ne se refuse rien ! et surtout pas ça :

 

Découvrez la playlist une petite fugue avec  Catherine et Maxime Leforestier !

déjà cette musique savait me mettre du baume au coeur lorsque j’avais 17 ans et je suis toute contente de l’avoir retrouvée !!!

Vous avez besoin

2 filets de poisson ultra-frais

huile d’olive d’excellente origine

1 citron pressé

quelques baies roses

pluches de coriandre

noix de coco râpée

ici  j’utilise du thioff, mais vous pouvez préparer ce plat avec du maigre ; enroulez les filets bien serrés dans du papier film et mettez-les au congélateur pendant 1 heure ;

ils seront ainsi plus aisés à découper, la chair sera bien ferme ;

de plus, si vous préparez cet amuse-bec en plein été, la fraîcheur du poisson sera ainsi prolongée ;

il ne vous restera plus qu’à les trancher avec un couteau bien aiguisé ou bien une petite mandoline ; j’ utilise toujours celle-ci et elle fait régulièrement le voyage entre l’Europe et l ‘Afrique ;

 

 

déposez chaque copeau de poisson dans un ramequin ; un filet de citron correctement réparti sur la surface et hop au frigidaire ! rappelez vous que c’est lui qui va « cuire  » le poisson ; ayez la main légère surtout ;

Davantage de recettes ?  Exercice de style avec Saint-Pierre

au dernier moment, versez doucement un peu  d’huile, les petites baies pour le croquant et le coriandre et la noix de coco pour la couleur ;

vite fait, bien fait !

mais la combinaison de ces deux douceurs aide à prendre son mal en patience…

J’aime bien ça ;

et puis, comme dit mon amie Gracianne, un peu de douceur dans un monde brute ainsi que son pote le coquelet enjoué je participe, avec un peu de retard, au Groove musical ; et pour me faire pardonner, voici pour vous !

.

Je grignote,

Tu dégustes,

Il dévore,

Elle savoure,

Nous goûtons,

Vous ripaillez,

Ils bâfrent, avalent, boulottent, cassent la croûte, chipotent, gueuletonnent, dînent, mordent,  bouffent,  font bonne chère, se goinfrent, engloutissent, cassent la graine, collationnent, mastiquent, gobent, se restaurent, soupent, se sustentent, se gorgent, rongent, se bourrent, se rassasient, se régalent, se les calent…


et sur Facebook...
Please install and activate Powerkit plugin from Appearance → Install Plugins. And activate Opt-in Forms module.
8 commentaires
  1. Ah, les délestages, la moiteur de la fin juin, l’eau qui ne coule plus au robinet ! Heureusement, il y a les bougainvillées en fleurs, le thiof en carpaccio… que de souvenirs pour une ancienne « Madame Dakar »… Ta photo est superbe, j’en ai l’eau à la bouche…

  2. Je te pique l’astuce du filet bien serré placé au congel… Très pratique en effet pour les carpaccios.
    Fais attention quand même avec ces baignoires, ça file la trouille cette histoire de chape !
    Tu passes du côté de Bordeaux un de ces quatre ?

Participez à la conversation !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.