De la poudre blanche…

Dans mon placard du couloir
18 juillet 200617 Comments

Bordelaise pendant quelques heures je retrouvais avec plaisir les antres les plus cachées des véritables et vraiment vrais canelés ;

J’écoutais avec plaisir les explications détaillées pour les touristes de passage ; bien brun à l’extérieur mais fondant à l’intérieur, c’est comme ça que nous les aimons ici ;

Mais, il en faut pour tous les goûts ; dites moi donc lequel préférez-vous ?

L’espace d’un instant, je redevenais étudiante arpentant la ville à grandes enjambées, histoire de trouver la meilleure adresse de boutique….

Au hasard de ma balade, j’ai déniché une sombre, débordante et fraîche droguerie.

Un vrai bonheur ;

Vous savez celles ou l’on peut trouver des poêles à châtaignes, des sacs à jambon et même les sacs ou les filtres au gabarit approprié à nos machines ;

En discutant avec le propriétaire, je me suis risquée finalement à lui demander s’il avait en stock du perborate de sodium ; ma question ne l’a même pas pris de court, car c’est un produit encore très usité ;

Moi, qui pensais que ce produit n’était plus disponible qu’en sac de 50 kg, j’ai eu l’excellente surprise de le voir opiner du bonnet !

Les rares fois ou, en Europe, je trouvai du borax je l’achetai par 3 voire 5 kg ;

Mon stock précédent tirant à sa fin, je me voyais mal partir en pays anglophones, uniquement pour me réapprovisionner !

perborate de sodium

Ce produit relativement ancien est un excellent détachant;

utilisez-le dilué pour tamponner les tâches ou saupoudrez-le directement sur les tâches de thé ou de café même anciennes ;

je m’explique, placez l’objet tâché au dessus d’un bol ;

saupoudrez-le avec la poudre blanche jusqu’à ce que la tâche soit recouverte ;

versez de l’eau très chaude dans un mouvement circulaire ;

C’est un agent de blanchiment qui décolore les tâches oxydables telles que le vin et les fruits, en plus du thé et du café ;

Mais il enlève également d’une façon radicale la rouille qui ressort sur nos nappes préférées après quelque temps dans une armoire ;

Dans la mesure ou son efficacité est optimale dans de l’eau chaude, je fais « mariner » mon linge dans une glacière rigide type Coleman ; une petite poignée par nappe, non pas plus,cela augmente d’une manière remarquable l’action de mon ami le borax ;

De toutes les manières, il est important de s’occuper rapidement du linge de table après un dîner ;

Juste un peu de savon sec sur les tâches de sauce vous permettra de récupérer sans effort vos nappes, chemin de table ou serviettes ;

Dernier avantage, et non des moindres, le borax et son copain le savon de Marseille sont d’une extrême douceur avec le lin qu’il soit de couleur ou bien uni ; au contraire de la javel qui décolore ou bien brûle les fibres ;

Vous n’avez maintenant, plus aucune raison de ne pas courir ventre à terre chez votre droguiste préféré !!

et sur Facebook...

Vous aimerez aussi

marché de province
Les sains commandements (*)
10 janvier 2011
Tableau de conversion… pour les ménagères de moins de 50 ans !
19 octobre 2009
Dans mon placard du couloir
22 janvier 2009

17 Comments

  1. esme dit :

    moi aussi je dirais aux grands hommes! j’adore cette boutique en tous cas!

    merci pour tous ces conseils je ne connaissais pas! pour la moquette ca marche aussi ou pas du tout?:-)

  2. mamina dit :

    Je retiens l’utilisation du perborax… les trucs de garnd-mère, c’est toujours bon à prendre.

  3. marylène dit :

    J’en ai acheté en pharmacie….. les prix se situent entre 19 et 20 euros, le kilo, un peu cher, non ???
    Les prix en droguerie sont-ils plus intéressants ? Merci

  4. gloria dit :

    J’ai trouvé les nappes à tes chiffres tellement resplendissantes ! C’était donc cela le secret !

  5. menuspropos dit :

    Arrivée un peu tard, j’en apprends de belles, grâce à toi. Merci pour ce précieux conseil, reste plus qu’à trouver LA droguerie qui vend CE produit.

  6. doriann dit :

    Encore un nouveau but dans la vie ! à la recherche du produit miracle… moi qui râle comme un cerf contre les tâches !!! à suivre !!!

  7. claudine dit :

    Toi l’épouse modèle

    le grillon du foyer, toi qui n’as pas de tâches sur tes nappes si bien brodées…
    Bon j’arrête de chanter sinon ça va encore chauffer demain (la pluie, ça ne marche plus).

    Bisous
    Claudine, qui se sent bien seule dans drogiste

  8. claudine dit :

    droguiste

    Pardon

  9. bergeou dit :

    bonne adresse à retenir et super produit à acheter !

  10. Gracianne dit :

    Borax, Rubigine, j’ai toujours adore lire les noms des produits magiques qu’on trouve souvent ranges dans les placards odorants a cote de la cire d’abeille, de la terebenthine et du savon de marseille. Grace a toi maintenant, je sais a quoi sert celui-ci.

  11. jacky dit :

    rien depuis le 18 juillet, tu ne trouves pas que tu te laisses un peu vivre ! C’est la rentrée, fans de chichourle !

  12. véro dit :

    Eh bien je suis ravie que tu aies laissé ce message chez moi, car cela me permet de découvrir ton blog… mes premières impressions? Calme et art de vivre… je reviendrai!
    La droguerie des grands hommes, je n’y vais que si j’ai un solde confortable, sinon c’est trop dur de réfréner mes envies de tout acheter!!!
    PS: la vallée des colons??? décidément, le monde n’est pas si grand que ça!! 😉

    véro

  13. dumè dit :

    tout juste mesdames !

    * c’est effectivement la droguerie des grands hommes ;
    * quant à la moquette, Esme tout dépend du style de tâche ; pour le thé, éponges puis verse du perrier ; ensuite utilises du shampoing à moquette ;
    *Mamina, perborate ou bien borax…. : ) en tout les cas, bienvenue ;

  14. dumè dit :

    tout à fait Marylène !

    c’est carrément hors de prix ;
    tu es sûre que ce n’était pas de la corne de cerf râpée ?
    en droguerie, cela tourne entre 4 et 5 euros le kg, mais cela dure vraiment longtemps et n’a pas de date limite de péremption ;

  15. dumè dit :

    alors,

    aux grands maux les grands remèdes !

    je conseille de tout mettre à tremper dans un très grand contenant voire une baignoire le linge déplié avec environ 2 verres de poudre blanche (héhé !) et de l’eau chaude mais non bouillante ;
    laissez macérer le plus longtemps possible ;
    ensuite faites votre machine dans les conditions habituelles avec un verre de borax en prélavage ;
    contrairement à la javel il n’y a aucune crainte à avoir ;
    et même si les tâches ne partent pas vraiment, parce que cuites par les précédents repassages le linge ne sera pas abîmé ;
    au fait bienvenue Babouchka !

Leave a Reply

massa id, ultricies et, leo. sed tristique nunc