Le marché aux cochons

PhotosSénégal
16 février 20097 Comments

les-marchandes

Dans les campagnes de France, il est courant de tuer le cochon au mois de février ; probablement parce qu’à ce moment-là la nature se repose et qu’il n’y a quasiment pas de travaux agricoles ; les hommes participent à leur manière à ses « ateliers » ; ce sont eux qui tuent le cochon, qui le saigne et même parfois le découpe ;

je parle naturellement des cochons engraissés à la ferme dans un enclos au fond du potager et tués sur place ;  ensuite les femmes prennent le relais et cuisinent, hachent, transforment et assaisonnent ;  les jambons sont mis au sel, les pâtés  de foie « bloblottent » dans le stérilisateur, les grattons fondent et croustillent ; le sang est récupéré pour le boudin, les bordelais y ajoutent du poireau ; c’est absolument délicieux et encore meilleur lorsque le boudin est stérilisé, puis dégusté froid avec un soupçon de moutarde ;

rien que d’y penser….

les cochons d’ici sont aussi élevés dans les campagnes environnantes ; ils sont rapatriés en ville pour aller s’exposer sur le marché de Yoff en car-boubou la plupart du temps ; ou alors sur le toit d’une camionnette ;

le-marche-2

ensuite on le retrouve sur les étals d’un minuscule marché bien caché ; il  n’est pas évident à trouver puisque peu de Sénégalais  consomment du porc ; mais sa saveur….

une-marchande

à nous les rillettes, fromage de tête et autres cochonneries !

vous m’accompagnez ?

J’aime bien ça !

et sur Facebook...

Vous aimerez aussi

Arachides « façon-façon »
12 février 2015
Un couscous différent, le thiéré mboum
7 mars 2014
les poissons & le chat
Le thieboudienne sénégalais (riz au poisson)
26 novembre 2013

7 Comments

  1. khahina dit :

    Superbes photos .

    Merci de nous faire partager toutes ces couleurs .

    A bientot

  2. Patricia dit :

    Très belles photos! Merci pour les souvenirs…
    (même si je ne suis jamais allée sur ce marché, j’achetais le porc dans une minuscule boutique près de l’hôpital de Grand Yoff, où les semelles des chaussures collaient au sol et les mouches étaient posées dans les yeux vides des têtes de cochon…)

    • dumè dit :

      @ khahina, ce sont des moments si particuliers que je ne peux pas les garder pour moi ;
      @Patricia, ton shopping ressemblait à l’apocalypse parce que tu y allais trop tard… en Afrique il faut vraiment faire ses courses avant que les mouches n’arrivent…
      🙂

  3. gracianne dit :

    C’est drole, je ne pensais pas qu’on pouvait en trouver au Senegal, je ne sais pas pourquoi je n’associais pas du tout l’image du cochon a l’Afrique.
    Ces morceaux de viande a meme l’etal me font penser aux bouchers de Chine. La bas aussi il vaut mieux arriver avant les mouches.

    • dumè dit :

      on trouve du porc en Afrique dans tous les pays non musulmans ; ils sont simplement moins rondouillards qu’en Europe ;
      mais qu’est-ce qu’ils sont bons ! il faut juste veiller à ce qu’ils soient correctement déparasités ; donc, il faut connaître le vendeur ; je commence à avoir quelques bonnes filières….

  4. Comme Gracianne, je ne pensais pas que l’on trouvait du porc sur les marchés en Afrique; on a des idées préconçues, parfois. Merci de nous ouvrir de nouveaux horizons!
    Ce diaporama est superbe, il donne vraiment envie de s’envoler pour là-bas et de s’associer à ces festivités!

Leave a Reply

Nullam dapibus dolor porta. mi, Donec Aliquam ipsum quis