À PROPOS...

Vagabonde dans l’âme et voyageuse parfois par obligation, j’ai eu envie d’écrire il y a déjà longtemps ; le premier prétexte venu m’a intéressé et c’est pour cela que vous avez longtemps trouvé des recettes de cuisine ici ; un peu d’ici, un peu d’ailleurs selon l’humeur du moment et l’air du temps ;

Abonnez-vous
Rechercher une recette ou un billet
Catégories

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Une nouvelle façon de voir les hamburgers… sanglier & foie-gras

Foie gras
20 janvier 2012 / By / 11 Comments

Cuisiner du sanglier n’est pas réellement dans ma culture ; pourtant au contact de l’Autre, on évolue et nos goûts s’enrichissent pendant que notre caractère s’arrondit….

toujours est-il que j’ai longtemps trouvé d’immenses sac poubelles gris emballant un morceau de quelque chose qui ressemblait à de la viande dans le congélateur familial ; cadeaux de chasse ou prise personnelle ? même si j’ai quelques connaissances en anatomie animale, j’avais toujours du mal à décider si le morceau relevait d’un jeune marcassin ou bien si j’avais affaire à une vieille laie sur le retour…..

cette recette est issue d’un jour « d’overdose congélatorienne » ; que faire avec cette viande un peu « intense en saveur » sans risquer les foudres de mes molécules qui n’en pouvaient plus des plats en sauce ? je décidai donc de le « jouer » Mac Bergès at home….

Vous avez besoin

2/3 sanglier

1/3 foie gras frais

le zeste d’un citron vert

fleur de sel

poivre noir fraîchement moulu

un hachoir à grille moyenne

2 ou 3 belles poires mûres à souhait

quelques figues fraîches

prévoyez d’utiliser un hachoir et non un mixer qui déchiquetterait la viande tout en enlevant de la saveur ;

n’importe quel morceau de sanglier convient à condition d’avoir été paré convenablement ; commencez par hacher le foie gras, le gibier à la suite entraînera avec lui tout ce qui aurait pu rester dans la machine ; rien ne sera gaspillé ;

rajoutez le zeste de citron vert, la fleur de sel et le poivre… des Comores si vous en avez sous la main ; mélangez le tout à la main et façonnez des steaks légèrement aplatis ;

faites les cuire au dernier moment dans une poêle épaisse et bien chaude ; préférez quelques grains de gros sel à de l’huile ; la viande hachée est suffisamment moelleuse et se suffit à elle-même ; pas excessivement cuit mais légèrement à point vos papilles apprécieront ;

accompagnez d’une belle poire Comice épluchée et émincée et de quelques figues fraîches roulées dans un peu de beurre ;

j’aurai du prendre le temps de passer chez Gracianne pour sa recette de « la mort kitue » ; ils auraient à ce moment là été parfaits ; c’est peut-être ça qui me caractérise ? toujours très bon mais jamais excellent ?

En tout les cas, le fondant du foie-gras allié à la texture très goûteuse de la venaison, la saveur acidulée du citron vert, popopohhh ils ont tous aimé ça !

et sur Facebook...

Vous aimerez aussi

Foie gras poêlé aux figues fraîches
Foie gras poêlé aux figues fraîches
6 février 2017
terrines au foie gras et aux figues
Terrine pseudo-rustique au foie gras et aux figues
12 décembre 2016
Lentilles du jour de l’an
30 décembre 2011

11 Comments

  1. gracianne dit :

    On sent une pointe d’autocritique dans le toujours bon mais jamais parfait 🙂 Franchement immeritee la critique, dans le cas present!

  2. boljo dit :

    J’aime bien cette recette qui laisse les molécules en paix. On sent un vécu de fille de chasseur dans la description du contenu du congélateur. Du poivre des Comores j’en ai, il va me manquer le sanglier mais je trouverai bien une autre viande pour le remplacer. Je te trouve bien sévère avec toi-même. En tout cas, contente d’être arrivée ici, un clic chez Gracianne.

  3. dumè B dit :

    bienvenue chez Dumè, Bolijo !
    non pas fille de chasseur, mais épouse ! j’ai du m’habituer sur le tard…. 😉
    tu as vraiment du poivre des Comores ? je pensai être la seule exportatrice de poivre de ce « mouchoir de poche » !
    🙂
    tu as raison, une autre viande un peu « forte » mais pas trop grasse devrait faire l’affaire ; j’en ai déjà fait avec du phacochère…. pas trop simple à trouver en Europe….

  4. boljo dit :

    J’ai vécu 4 ans à Mayotte (partie il y a deux ans), une île des Comores donc même si elle a souhaité un jour rester française et suis souvent allée à Anjouan.

  5. dumè B dit :

    tout s’explique….. 🙂
    je ne connais pas encore Anjouan, même si la médina est, parait-il, splendide ;
    dis-moi, tu trouves facilement du gibier à St Pierre ?

  6. divine31 dit :

    hello, voila pas mal de temps que je ne suis pas venue sur ton site, c’est toujours un plaisir! Bonne idée pour le gibier, et bienvenue aau club des femmes de chasseur…mêmes poches dans mon congélateur avec du cerf du chevreuil ou du sanglier, moi qui ne rêve que de faisan, bécasse ou perdrix !!

  7. dumè B dit :

    Welcome Divine31 ;
    🙂 et le lièvre alors ? un lièvre à la royale….. waow !

  8. marco dit :

    Moi qui suis fan de hamburger, je vais tester

Participez à la conversation !

%d blogueurs aiment cette page :