, ,

À 600km au Nord de nulle part,

À 600km au Nord de nulle part, l’hiver est long ; trop long pour une indigène qui a passé la moitié de son existence dans les mers du sud ;

Au marché ici, je rencontre souvent un éleveur sympa et bien achalandé en  charcuteries diverses et variées de sa fabrication ; voici donc un cassoulet au foie gras préparé avec des produits de première fraîcheur….

.

Vous avez besoin de :

1 jambonneau demi/sel,

des rouleaux de barde de lard,

« des os pour la soupe »,

de la saucisse de Toulouse,

une oreille et une queue,

foie gras de canard,

un oignon clouté de grains de girofle,

un bouquet garni,

une tête d’ail,

2 carottes,

une livre de haricots tarbais,

sel et poivre du moulin,

un hachis d’ail et de persil,

une livre de tomates en boite,

pain rassis pour la chapelure ;

.

Faites tremper vos haricots 12 h au minimum ;

Dessalez votre viande demi-sel sous un filet d’eau fraîche ;

Une pincée de bicarbonate de soude ajoutée à l’eau de trempage, si votre eau est calcaire accélèrera la réhydratation ;

Rincez-les et jetez-les dans une casserole d’eau bouillante pour les faire blanchir quelques minutes ;

Après les avoir égouttés, versez-les dans un faitout avec de l’eau bouillante à hauteur ; rajoutez votre oignon clouté, la couenne et la viande de porc, les carottes coupées en rondelles, le bouquet garni ainsi que les tiges de persil ; n’oubliez pas de rajouter quelques grains de poivres ;

Dispensez-vous du sel à ce stade-là, il ne servirait qu’à empêcher vos haricots de cuire ; les tomates aussi ralentissent la cuisson ;

Faites cuire à couvert environ 2h à très douce ébullition au four th 150°C ;

A ce moment là, retirez quelques louches de bouillon et ajoutez les tomates pelées et coupées en morceau ;

Mettez le pain rassis dans un mixer et transformez-le en chapelure grossière ;

Mélangez-là avec le hachis d’ail et de persil, et laissez gratiner un petit quart d’heure ;

Au moment de servir, brisez la croûte, et glissez quelques morceaux de foie gras de canard ;

Pour ce genre d’opération, du foie « tout-venant » conviendra amplement ;

En fondant, il donnera une onctuosité incomparable à votre sauce ;

Et de fil en aiguille, devant ce plat qui s’annonçait sous les meilleurs auspices, il devint évident que je n’avais plus qu’à téléphoner à une paire d’amis ;

Et brusquement, il a fait bon de nouveau ;

J’aime bien ça ;


et sur Facebook...
  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

You May Also Like

11 comments on “À 600km au Nord de nulle part,

  1. L’hiver est long, trop long aussi pour une belge habituée à la grisaille…..!

    Et ta recette me parait bien appétissante et réconfortante ! A tester avant l’arrivée ( proche??) des beaux jours pour patienter !

    Moi aussi, j’adore ton superbe bouquet qui donne envie de voir la vie en dégradé de roses…

  2. Je serais bien venue moi aussi profiter de ta chaleur et goûter à ton plat !

  3. ici non plus

    a 600 km au sud du cercle polaire l’hiver est biiiiiiien long aussi ma chere Dumé !

    merci de nous rechauffer,
    bises a la p’tite molecule;-)

  4. belle recette et bon plat et magnifique bouquet de quoi passer un excellent repas avec des amis !

  5. Tu as décidement une très belle manière de mettre du soleil autour de toi !!! les quelques amis de ce jour-là ont bien de la chance !!!

  6. Ouh la, les morceaux de foie gras sous la croute. Je sens d’ici l’onctuosite du melange.

  7. Moment chaleureux, convivial à souhait!

  8. je me met la recette de côté pour l’automne ou l’hiver prochain car maintenant j’espère que les beaux jours vont s’enraciner dans notre environnement

  9. label rouge du sud ouest meme a 600km de partout!

    et en plus tu noublies pas le haricot tarbais de notre sud ouest!!!!!!!

Participez à la conversation !